Menu

La bienveillance : et si vous commenciez par vous-même ?

La bienveillance vue par certains philosophes

Une recherche bibliographique de la bienveillance dans l’histoire décrite dans mon article précédent sur la bienveillance, nous a indiqué qu’Aristote citait déjà cette notion en écrivant que c’était “faire du bien à l’autre, sans contrepartie ni instrumentalisation”. Saint-Thomas d’Aquin a ajouté l’idée de “l’action et de la volonté universelle de faire le bien” et Emmanuel Kant a trouvé cette phrase unique : “La bienveillance est un devoir pour l’humanité” en la reliant à l’éthique. Alors, comme nous faisons partie de l’humanité, si nous décidions ici et maintenant de “nous faire du bien”, d’appliquer cette bienveillance à nous -même ? Je vois d’ici les sourcils de certaines personnes se froncer, et se dire mais pourquoi être bienveillant envers moi-même ? Et bien tout simplement parce que c’est le pilier de l’épanouissement personnel !

Prends soin de toi !

J’emprunte ce slogan (à une marque bien connue) par ce qu’il induit chez moi d’important à faire au quotidien ! “Prendre soin de moi”. Et oui, lorsque, en tant que coach à Paris je fais réfléchir mes clients (en séance de coaching ou de formation) à leur outil de travail le plus important, j’obtiens spontanément des réponses du style : téléphone portable, ordinateur, agenda, imprimante ou scanner….Oui et qu’y-a-t-il d’encore plus important à choyer, conserver en bonne forme chaque jour ? Et bien c’est nous-même ! Vous pouvez avoir le meilleur ordinateur possible et avoir préparé une vidéo et de beaux “slides” à présentation à vos managers, collaborateurs ou clients, si vous avez une forte migraine (due à un manque de sommeil), si vous êtes pris d’un tract absolu de parler en public (par manque de confiance en vous) ou si vous avez envie de dormir car votre plateau au restaurant d’entreprise était un peu trop garni, je vous laisse imaginer le niveau de votre prestation !

Alors, je me permets (technique de coach), de vous poser une question : quand vous êtes-vous occupé de vous la dernière fois ? Et pour compléter et favoriser les prises de conscience (si besoin), comment prenez-vous soin de vous sur le plan physique, mental et affectif ? Le bienveillance est par définition “la disposition affective d’une volonté qui vise le bien et le bonheur d’autrui”. Le terme est calqué sur le latin benevolens qui par la suite, a donné le doublet lexical bénévolence. Et si nous détournions cette intention positive en la tournant vers nous-même, et comme l’a écrit Beaumarchais :

“Pour être bien avec les autres, il faut être bien avec soi-même”.

La bienveillance envers soi-même, mode d’emploi

Comme je l’ai écrit dans mon article sur les clés d’une communication bienveillante, la réflexion sur ce thème peut se structurer en complétant les 3 phrases suivantes :

  1. La bienveillance envers moi-même c’est …
  2. Être bienveillant(e) envers moi-même c’est …
  3. Je suis bienveillant(e) envers moi-même quand je …

Les premières idées les plus spontanées, donc souvent les plus authentiques, tournent autour des thèmes suivants :

Ne pas me juger négativement tout le temps, être conscient(e) de ce que je fais bien et me féliciter de mes avancées, arrêter de vouloir tout faire tout(e) seul(e), voir d’abord le positif et ensuite le chemin qui reste à parcourir, me faire plaisir, faire ce que j’aime faire, prendre du temps pour moi, augmenter mon estime de moi et ma confiance en moi, ….

Alors (en tant que coach à Paris) je vous propose le chemin suivant que vous adapterez à votre situation :

Vos talents, vos valeurs, vos priorités, un rendez-vous hebdomadaire avec vous-même, vos “bons points” et votre droit à l’erreur

  1. Prenez conscience de vos talents, de ce que vous savez bien faire en faisant une liste et en la faisant compléter par des personnes qui vous connaissent bien (environnement pro et/ou perso) : affichez cette liste et/ou portez la sur vous chaque jour
  2. Ecrivez ce qui est vraiment important pour vous dans la vie (vos valeurs), et limitez les actions que vous réalisez et qui ne vont pas dans ce sens (si possible)
  3. Insérez du temps dans votre agenda comme un rendez-vous avec vous-même pour vous occuper de vous (par exemple) chaque semaine : soyez créatif et régulier
  4. Félicitez vous lorsque vous avez atteint un objectif et/ou réalisé une avancée (si petite soit elle) comme pour vous donner des “bons points” : chaque pas compte et vous rapproche de votre objectif
  5. Octroyez-vous le droit à l’erreur et apprenez de vos échecs pour mieux rebondir ensuite : ceci favorise l’envie de tester de nouvelles choses
  6. Soyez à l’écoute de votre ressenti et des changements/bénéfices apportés par cette démarche : et que voient vos proches ? que disent-ils de vous maintenant ?
  7. Complétez cette approche à votre guise et restez vigilant(e) sur cette bienveillance continue envers vous-même

La bienveillance envers soi-même, un développement durable

Cette démarche personnelle peut vous paraître difficile à mettre en place et c’est normal ! La bienveillance est une démarche volontaire et exigeante ..mais vous n’êtes pas seul(e), je suis là pour vous aider. Le suivi dans le temps et l’attention portée aux indicateurs de réussite sont fondamentaux dans ce projet de vous apporter de la bienveillance. Je vous donne un truc supplémentaire qui a donné de bons résultats pour moi et pour certains de mes clients en coaching à Paris : achetez du papier coloré avec différentes couleurs (que vous aimez) et écrivez tous vos “bons points” chaque semaine sur un morceau découpé dans ces feuilles. Remplissez une bonbonnière transparente avec ces “petits mots” et videz là à la fin de cette année ou à un moment que vous jugerez opportun. Le positif étant contagieux, vous repartirez d’un bon pied avec encore plus d’énergie ! De plus, la plasticité du cerveau nous permet de “creuser de nouveaux sillons” en nous félicitant et en regardant d’abord le côté positif des événements. Effet garanti et durable :

Visualisez vos progrès à l’aide d’une bonbonnière remplie de vos actions positives

Et concrètement, vous commencez quand ?

Pour démarrer un tel projet, c’est facile. Il suffit de me contacter en tant que coach Paris et je vous rencontre pour un entretien préalable (non facturé) au cours duquel nous ferons connaissance. J’ai besoin de vous connaître ainsi que votre objectif (destination finale), quand vous voulez l’atteindre (échéance dans le temps) et vers point de départ (ce que vous avez déjà tenté et avec quels résultats).

Et vous qu’avez-vous besoin de connaître de moi et de mon approche ?

Contactez-moi (Pascale Bernard – Performance & Bienveillance) à l’adresse pb@performancebienveillance.fr ou au 07.68.83.94.20

Pascale Bernard P&Bconseil Ma Bienveillance au service de votre Performance !

#coaching #formation #bienveillance #talents #valeurs #accompagnementauchangement #performance #oser #transformer #réussite #savoir-faire

Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *