Menu

Est-ce que tout le monde peut être (devenir) bienveillant ?

La bienveillance c’est quoi ?

La première fois que j’ai ressenti le besoin d’avoir de la bienveillance autour de moi dans mon milieu professionnel, j’étais salariée dans un grand groupe français du CAC 40 et je venais de ma faire “laminer” en réunion de présentation de mes projets devant plus de 50 de mes collègues. Non, je ne me suis pas effondrée, non je n’ai pas pleuré devant tout le monde car je ne voulais pas leur faire ce plaisir à tous mais OUI j’ai ce jour là commencé à être moins motivée, moins enjouée et à réfléchir vraiment à ce qui s’était passé. Les plus anciens du groupe m’ont consolée en me disant que “c’était toujours comme cela dans ce type de réunions” et que ce n’était pas contre moi….Sauf que mon ressenti était tout autre : c’était bien moi qui était au “centre de l’arène” quand ils ont “lâché les taureaux” et c’est moi qui ai été blessée par les coups portés volontairement !

Les émotions ressenties étaient de la colère (beaucoup), de la tristesse (un peu) et de la déception (passionnément) de constater à quel point les managers se trompaient de méthode.

J’avais besoin d’être écoutée, “challengée” certes sur les solutions envisagées et/mais aussi reconnue pour ce qui avait été bien fait. Les émotions négatives venant des besoins non satisfaits, quand mon manager direct m’a demandé ce que j’allais faire la prochaine fois pour que cela se passe mieux, je lui ai dit : “Je vais demander que l’on me dise ce qui va et ce que je pourrai faire autrement et mieux d’une façon bienveillante !” Mon besoin de bienveillance était né ….et également de bienveillance envers moi-même puisque j’ai arrêté à partir de ce jour là de me dire que je n’avais pas été à la hauteur et que tout ce qui était arrivé était de ma faute !

J’ai besoin de bienveillance autour de moi et envers moi-même pour pouvoir m’exprimer pleinement, me sentir encouragée et avoir envie de progresser et de m’engager totalement !
La bienveillance, une notion pas si facile à porter !

Lorsque je parle de bienveillance, certaines personnes (dans ma vie personnelle et professionnelle), rient, ne me prennent pas au sérieux et rétorquent : c’est un concept mou, sans consistance, c’est juste un “bon sentiment à la mode” qui est bon pour un monde idéal (de bisounours), c’est tellement loin des préoccupations des entreprises ! Et pourtant … Lorsque l’on fait un peu de recherche du côté de nos philosophes, nous trouvons qu’Aristote citait déjà cette notion en écrivant que c’était “faire du bien à l’autre, sans contrepartie ni instrumentalisation”. Saint-Thomas d’Aquin a ajouté l’idée de “l’action et de la volonté universelle de faire le bien” et Kant a trouvé cette phrase unique : “La bienveillance est un devoir pour l’humanité” en la reliant à l’éthique.

La bienveillance vue par les salariés !

Lorsque j’interviens en tant que coach et formatrice dans les entreprises, je commence toujours par trois phrases écrites que je demande de compléter par 3 sous-groupes en brainstorming :

La bienveillance c’est …
Être bienveillant c’est …
Je suis bienveillant quand je …

Quelque soit le niveau hiérarchique et le rôle de chacun dans la société, les réponses fusent (à part pour les quelques récalcitrants déjà cités) et sont ordonnées par thèmes autour de la bienveillance envers soi-même, envers ses collègues, managers et collaborateurs avec une prédominance de termes autour du savoir-être : écoute, reconnaissance, façon de communiquer, façon de travailler, confiance, respect, être une personne avant sa fonction …C’est l’affaire de tous et de tous les jours ! La bienveillance est exigeante et doit être authentique et éthique pour qu’elle soit perçue positivement.

La bienveillance, mode d’emploi

Oui, effectivement, c’est l’affaire de tous et c’est d’abord un savoir-être alors comment apprend-on à devenir bienveillant ? Durant nos études, nous apprenons à faire mais pas à être. Pour devenir bienveillant, il faut d’abord le vouloir (reprenons l’idée de Saint-Thomas d’Aquin sur l’action volontaire) et être clair sur son intention à le devenir.

Mon rôle de coach à Paris est de faciliter les prises de conscience et les mises en action vers cet objectif en faisant relater des incidents, des conflits, des projets ratés et en posant des questions du style : comment avez-vous vécu ces situations ? qu’y-a-t-il de bon dans ces situations ? que souhaitez-vous modifier ? et qu’est-ce que cela changera pour vous et votre entourage (professionnel) ?

Ensuite, toutes les idées issues des brainstorming sont exploitées, approfondies, complétées, mises en perspective dans un plan d’action. Bien entendu, chaque équipe sélectionne en toute authenticité ses propres idées pour atteindre son objectif personnel et j’interviens sur le suivi et les indicateurs : comment saurez-vous que vous êtes sur le bon chemin concrètement ? Que pourront voir vos collègues et collaborateurs de votre progression ? Et dans 6 mois ?

La bienveillance, un développement durable

Le suivi dans le temps et l’attention portée aux indicateurs de réussite sont fondamentaux dans ce projet d’apporter de la bienveillance au sein des entreprises et c’est d’abord ce que regarderont avec attention les donneurs d’ordre (RH, dirigeant, CHO, représentants du personnel, managers, ..).

Ce n’est jamais moi qui dis que l’accompagnement est terminé !

Les changements s’effectuent au rythme de mes clients et dans le contrat initial l’échéance est toujours mentionnée.

Et concrètement, vous commencez quand ?

Pour démarrer un tel projet, c’est facile. Il suffit de me contacter et je vous rencontre dans votre entreprise pour un entretien préalable (non facturé) au cours duquel nous ferons connaissance. J’ai besoin de connaître votre entreprise, votre objectif (destination finale), quand vous voulez l’atteindre (échéance dans le temps), avec qui (nombre d’équipes et de salariés concernés) et vers point de départ (ce que vous avez déjà tenté et avec quels résultats).

Et vous qu’avez-vous besoin de connaître de  moi et de mon approche ?

NB : la réponse à la question posée dans le titre est “Oui, si vous le voulez bien” !

Contactez-moi (Pascale Bernard – Performance & Bienveillance) à l’adresse pb@performancebienveillance.fr ou au 07.68.83.94.20

Pascale Bernard P&Bconseil Ma Bienveillance au service de votre Performance !

#coaching #formation #leadership #accompagnementauchangement #performance #bienveillance #oser #transformer #réussite #savoir-faire

Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *